Nous aider

Le coût d’une fouille archéologique

 

La fouille archéologique de la villa d’Aiano-Torraccia di Chiusi a débuté en 2005 et l’organisation du chantier s’est perfectionnée au cours des campagnes suivantes jusqu’en 2010.
Les organismes publics et privés ont vu avec toujours plus d’attention la valeur du site et ont contribué économiquement à soutenir notre recherche.

  • Donations privées
  • Soutien personnel des étudiants et des membres de l’équipe

La fouille archéologique, de 2005 à 2010, a connu une évolution de ses dépenses justifiée par plusieurs facteurs :

  • un agrandissement de la superficie du chantier
  • une augmentation du nombre d’étudiants
  • les nombreuses découvertes qui y ont été faites
  • l’appel à du personnel spécialisé

Les catégories représentées dans ces graphiques sont en fait la synthèse d’une réalité bien plus complexe.

  • Chantier : comprend les outils (pelles, pioches, etc.), la location d’une pelleteuse, les dépenses .
  • Transports : comprend l’essence, les déplacements en train,  les frais de parking et la location d’une camionnette.
  • Nourriture : comprend toutes les dépenses liées aux différents repas des étudiants sur la fouille.
  • Communication : comprend les dépenses postales, téléphoniques et internet.
  • Personnel : comprend la rétribution des archéologues spécialisés et des professionnels dans différents domaines.
  • Logement : comprend la location d’un logement pour les étudiants et collaborateurs pour la durée de la fouille.
évolution des ressources financières disponibles

Les quatre campagnes ont connu l’évolution suivante, en cherchant toujours de maintenir une grande qualité de la recherche, même avec des fonds réduits, en taillant et rabottant toujours davantage les dépenses et en investissant toujours plus dans les ressources des particuliers.

Comment nous aider ?

 

Une fouille archéologique, comme toute activité scientifique d’ampleur, coûte de l’argent. Aujourd’hui, un archéologue  doit non seulement briller par ses qualités scientifiques, mais également par sa capacité à trouver des fonds pour financer son projet. Le site de Torraccia di Chiusi, dont vous avez pu découvrir toute la richesse et tout l’intérêt au fil de ces pages, est constamment menaçé par le manque de moyens dont souffre, tout particulièrement de nos jours, le monde de la recherche et de l’enseignement. Chaque campagne de fouille pourrait être la dernière… Or, après six ans d’efforts, nos canaux de financement se tarissent. Réunir l’argent pour la prochaine campagne s’avère une entreprise extrêmement difficile.

Peut-on imaginer qu’un tel projet se voit contraint de prendre fin alors qu’il reste tant à découvrir ? Peut-on imaginer que la grande tradition archéologique en Italie de notre université se conclue sur une aventure inachevée ? Peut-on accepter que nos jeunes archéologues se voient coupés d’un lieu privilégié de leur formation ? Si, comme nous, vous répondez non à toutes ces questions alors aidez-nous à sauver Torraccia di Chiusi en en parlant autour de vous, en trouvant des sponsors ou en faisant vous-même un don pour la sauvegarde de ce beau projet.

Vous pouvez adresser vos dons à l’adresse suivante :

Marco Cavalieri,
Département d’archéologie et histoire de l’art, UCL
Place B. Pascal, 1 B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique)
Tél. +32 10 474878; fax +32 10 474870
Références bancaires:
IBAN : BE 4300 1411 6217 01
BIC : GEBABEBB
A l’intention de Marco Cavalieri (en faveur de Torraccia di Chiusi).

Les dons pour les projets de recherche sont déductibles des impôts des personnes physiques ou des sociétés. Une bonne raison supplémentaire de faire un geste !